Judi Richards et Yvon Deschamps ont vécu un début de pandémie plutôt mouvementé, eux qui se trouvaient alors encore en Floride le mois dernier.

« Nous devions d’abord revenir à la fin avril, mentionne Judi. Mais nous avions peur que les hôtels ferment et nous sommes finalement revenus le 27 mars, après trois jours de route. »

Le couple était dans un lieu idyllique près de West Palm Beach. « C’était une petite cachette, une maison sur un terrain de golf avec personne autour, dit Judi. Je pouvais faire de la bicyclette tous les jours sans voir personne. »

Mais puisque leurs enfants s’inquiétaient qu’ils ne puissent revenir au pays si les frontières étaient fermées, Judi et Yvon ont pris la route.

« J’avais fait de la bouffe pour trois jours pour ne pas qu’on ait à aller dans les restaurants, raconte Judi. On mettait aussi des draps par-dessus le lit dans les hôtels où on dormait. Je nettoyais la télévision, les poignées, les interrupteurs. J’étais rendue une experte ! »

Depuis déjà presque un mois, le couple vit son confinement dans son quatre et demie de L’Île-des-Sœurs. « On a quitté un paradis avec des palmiers et une piscine pour revenir dans le froid, où c’est gris et beige (rires). Mais on a une vue magnifique au 20e étage dans un building, mentionne Judi. On est heureux de faire partie de la belle gang de confinés. Il y a une belle solidarité. »

Pour se tenir en forme, Judi et Yvon, qui ont respectivement 70 et 84 ans, font des marches de 20 minutes dans leur demeure. « Le matin, on fait aussi la technique Nadeau sur Facetime avec notre fille et son fils. On fait ça juste pour se dégourdir ensemble. Ça fait vraiment du bien. »

Adorables ou violentes

Durant le confinement, ils en ont profité ces derniers jours pour regarder la quatrième saison de la populaire série de Netflix La maison de papier (La casa de papel). « On a deux filles qui sont mariées avec des hispanophones et ça nous permet d’apprendre l’espagnol. On la regarde en version originale avec des sous-titres.

« C’est une série très violente, ajoute Judi. Yvon ne peut pas dire que c’est son affaire préférée (rires). Mais moi, j’ai toujours aimé les affaires sombres de meurtres comme Dexter. C’est tellement loin de ma vie, mais je trouve ça divertissant. »

Amateurs de séries britanniques, Judi et Yvon ont beaucoup apprécié Call the Midwife. « C’est merveilleux, dit Judi. On a eu beaucoup de plaisir à regarder ça. Comme Downton Abbey, il y a certaines séries qui nous font du bien et qui nous ramènent à une époque plus simple. On va donc entre les séries extrêmement adorables et les séries violentes (rires). »

Côté films, les deux amoureux ont regardé quelques productions québécoises, comme Menteur, La chute de l’empire américain et De père en flic 2. Ils ont aussi beaucoup apprécié le documentaire The Polio Crusade sur PBS.

Judi mentionne aussi profiter du confinement pour travailler sur de nouvelles musiques, elle qui chante depuis quelques années avec ses filles Karine et Sarah-Émilie. « On travaille sur un mini-album de Noël », indique-t-elle.

LES SUGGESTIONS DE JUDI RICHARDS ET D’YVON DESCHAMPS

Séries télé

  • La maison de papier (La casa de Papel)
  • Call the Midwife

Les films

  • Menteur
  • La chute de l’empire américain

https://www.journaldemontreal.com/2020/04/22/judi-et-yvon-apprennent-lespagnol-avec-la-casa-de-papel