Élections 2019

Présentation des candidats locaux

(Ordre aléatoire)

Bloc Québécois : Nadia Bourque (Détails à venir)

Détails à venir

Indépendant - Le pacte démocratique : Marc Patenaude - (Nouveau contenu inclus)

Marc PATENAUDE – Candidat indépendant – Le Pacte démocratique

 

Chers amis et électeurs de Ville-Marie—Sud-Ouest—Île-des-Soeurs, le 21 octobre 2019, vous aurez la chance unique de voter pour vous. C’est du jamais vu et je m’explique :

  • La population et le député s’engagent ensemble dans un pacte démocratique;
  • Le député ne décidera plus pour vous comme avant, le décideur c’est vous tous;
  • Le député défendra tous les choix de la population à Ottawa.

Depuis plus d’un siècle, à tous les 4 ans, l’électorat choisit un parti et vit avec ses promesses électorales. Dans un parti politique, en haut il y a un chef avec sa garde rapprochée et ce groupe restreint prend les décisions importantes. Plus bas, une centaine de députés sont contraints à suivre les lignes du parti. Bref, c’est la démocratie libérale actuelle.

Avec le Pacte démocratique, c’est fini la partisanerie : « Si vous aimez une proposition du NPD, c’est bon, vous préférez une idée des conservateurs ou une option des libéraux ou du parti Vert, pas de problème non plus, SAUF QUE, il faut que LA MAJORITÉ soit en faveur.  Tous ensemble, on choisira les meilleures idées et moi, je défendrai vos choix auprès des ministres, du gouvernement, du Sénat canadien et du premier ministre ».

Mon équipe vous informe, organise et coordonne le mécanisme démocratique avec transparence et vous, vous décidez dans l’intérêt de ceux que vous aimez.  Ensemble, on exprime nos choix à Ottawa avec toute la force de la majorité.

Comme député élu, je m’engage :

  • À mettre en place une plate-forme numérique où chacun aura son accès sécurisé;
  • À vous transférer le droit de faire les choix sur l’action gouvernementale et sur les projets de loi.

Le choix d’une population, c’est pesant! Pensez-y bien. Ça parle beaucoup plus fort que la parole d’un député modéré par la dictature de son parti politique ou d’un ministre muselé par le Conseil des ministres.

En acceptant le droit démocratique élargi que Marc Patenaude vous propose, le 21 octobre, dans Ville-Marie-Sud-Ouest-Île-Des-Soeurs, vous prenez le pouvoir politique en toute légalité et à chaque session parlementaire, vous pourrez choisir et vous exprimer en toute liberté et ce, durant tout le mandat de quatre ans.

Autrement dit, le boss c’est vous!

Le Pacte démocratique c’est un mécanisme puissant pour prendre des décisions ensemble et défendre nos idées à Ottawa.

Votez Patenaude et saisissez la chance de devenir un décideur politique.

Votez pour vous, avec l’assurance de mon respectueux dévouement,

 

 

                                                                                 Marc Patenaude

Le Parti Vert du Canada : Liana Canton Cusmano (Nouveau contenu inclus)

Née et élevée à Montréal / Tiohtià: ke, Liana Canton Cusmano est une écrivaine, cinéaste, artiste de la création artistique et éducatrice artistique qui travaille en anglais, en français et en italien. Ils ont grandi dans une grande famille italienne où le partage des repas, la préservation des traditions et le service rendu aux autres étaient les fondements d’une communauté proche et dynamique. Diplômée de l’Université McGill, Liana a obtenu un baccalauréat ès arts en anglais en 2017. Jeune diplômée de l’université queer et transgenre travaillant dans le secteur de la grande distribution, Liana se passionne particulièrement pour le changement climatique, la gentrification, les droits des queers et les soins de santé. Leur travail bénévole auprès du Santropol Roulant et de la SPCA, leur travail d’éducateur artistique dans des écoles secondaires défavorisées et leur implication dans la scène de la création parlée à Montréal leur ont permis de partager un espace et de se connecter avec d’autres membres de communautés marginalisées. Les personnes de couleur, les personnes handicapées et les personnes queer, entre autres, se heurtent à des obstacles particuliers, tels que l’itinérance à Ville Marie et la gentrification dans le Sud-Ouest, et ces injustices ont poussé Liana à se porter candidate pour le Parti vert du Canada. Ils se consacrent à la construction de communautés plus accessibles et plus égalitaires dans leur circonscription.

Born and raised in Montreal/Tiohtià:ke, Liana Canton Cusmano is a writer, filmmaker, spoken word artist and arts educator who works in English, French and Italian. They grew up in a large Italian family where sharing meals, preserving traditions and being of service to others were the foundation for a close and vibrant community. A graduate of McGill University, Liana received a Bachelor of Arts in English in 2017. As a young queer and transgender university graduate working in the gig economy, Liana is especially passionate about climate change, gentrification, queer rights and healthcare. Their volunteer work with Santropol Roulant and with the SPCA, their work as an arts educator in underprivileged high schools, and their involvement with the Montreal spoken word scene has allowed them to share space and connect with other members of marginalized communities. People of colour, people with disabilities and queer people, among others, face particular obstacles – such as homelessness in Ville Marie and gentrification in the South West – and these injustices motivated Liana to run for the Green Party of Canada. They are dedicated to building more accessible and more egalitarian communities in their riding.

Nouveau Parti Démocratique : Sophie Thiébaut (Nouveau contenu inclus)

SOPHIE THIÉBAUT CANDIDATE DU NPD DANS VILLE-MARIE—LE SUD-OUEST—ÎLE-DES-SŒURS, OFFICIELLEMENT ACCEPTÉE PAR ÉLECTIONS CANADA

 

Je m’appelle Sophie Thiebaut et je suis la candidate du NPD aux élections fédérales pour la circonscription de Ville-Marie—Le Sud-Ouest—Île-des-Sœurs.

Je suis et j’ai toujours très impliquée dans mon milieu, omniprésente sur le terrain, que ce soit avec des organismes communautaires ou en tant que conseillère municipale avec Projet Montréal. Je suis conseillère d’arrondissement depuis 10 ans, en charge des dossiers d’inclusion, de cohésion sociale et d’environnement. J’habite la circonscription dans laquelle je suis engagée depuis 20 ans, notamment comme organisatrice et porte-parole en 2007 de la Mobilisation Turcot, un vaste mouvement citoyen et communautaire.

J’ai fait le constat que la ville fait ce qu’elle peut, mais que le gouvernement fédéral peut faire beaucoup plus. J’ai été atterrée par le rachat de l’oléoduc Kinder Morgan et déçue par la stratégie nationale sur le logement, j’ai donc décidé de faire le saut en politique avec le NPD car je veux aider à améliorer la qualité de vie de mes concitoyens et concitoyennes. Le NPD est le parti qui se bat vraiment pour monsieur et madame tout-le-monde. Les gens de cette circonscription ont besoin d’un gouvernement qui va mettre en place le genre de changements qui s’imposent, notamment en matière de logement et d’environnement.

J’ai à cœur de représenter et de défendre les intérêts des citoyens et de me battre pour eux à la chambre des communes. Il est très important pour moi de prendre soins des gens, il l’est tout autant de préserver notre environnement. C’est pourquoi j’aborde les questions sociales et environnementales, que je parle de transition écologique et des changements à apporter à nos habitudes de vie. Je mène déjà des actions concrètes pour lutter contre les changements climatiques et promouvoir le logement social. Je parle haut et fort de transition écologique, de décarbonisation, de modifications de notre économie en donnant une vision positive de 2050. Je travaille déjà sur l’adaptation du territoire aux changements climatiques : plantation d’arbres, mesures contre les îlots de chaleur et pour que les grands pollueurs payent leur juste part.

On dit de moi que je suis une battante, je me considère avant toute comme une femme, une mère de famille et une militante dévouée à porter la voix des gens jusqu’à Ottawa. Mon expérience en politique m’a amené à rassembler et à collaborer avec une multitude d’acteurs, je suis donc convaincue de pouvoir faire la différence pour L’Ile-des-Sœurs au niveau fédér

 

 

=========================================================================================

 

 

MONTRÉAL — La conseillère d’arrondissement du Sud-Ouest Sophie Thiébaut a été officiellement acceptée candidate du NPD dans Ville-Marie—Le Sud-Ouest—Île-des-Sœurs par Élections Canada pour l’élection fédérale de 2019

 

« Je suis honorée d’avoir la chance de représenter le NPD lors de la prochaine élection et de me battre aux côtés de Jagmeet Singh, d’Alexandre Boulerice et des autres candidates et candidats du parti pour plus de logements sociaux et des mesures ambitieuses pour lutter contre les changements climatiques, a affirmé la nouvelle candidate. Je suis déterminée à montrer à mes concitoyens et concitoyennes que je mérite leur confiance pour aller faire entendre leur voix et défendre leurs intérêts à Ottawa. »

 

Mme Thiébaut est conseillère d’arrondissement du district de Saint-Henri-Est–Petite-Bourgogne–Pointe-Saint-Charles–Griffintown avec Projet Montréal depuis maintenant dix ans. Son implication dans la communauté a commencé il y a plus de vingt ans, notamment avec le mouvement citoyen Mobilisation Turcot.

 

« J’ai décidé de faire le saut avec le NPD car je veux aider à améliorer la qualité de vie de mes concitoyens et concitoyennes et le NPD est le parti qui se bat vraiment pour monsieur et madame Tout-le-monde, a-t-elle expliqué. Les gens de Ville-Marie—Le Sud-Ouest—Île-des-Sœurs ont besoin d’un gouvernement qui va mettre en place le genre de changements qui s’imposent, notamment en matière de logement et d’environnement. C’est ce pour quoi je me battrai à la Chambre des communes quand je serai élue. »

 

 

 

MONTRÉAL — 1 octobre 2019. Crise climatique : au-delà delà de l’élection fédérale du 21 octobre, que fait-on?

Dans le cadre de la campagne fédérale dans la circonscription Ville-Marie-Sud-Ouest-Île-des-Sœurs, la candidate NPD au poste de députée, Sophie Thibaut, vous invite à venir vous informer de ses propositions et à partager vos idées.

« Comme Greta nous l’a enseigné, nous pouvons agir, et nous devons agir. Nous allons élaborer ensemble un plan local de transition! » annonce Sophie Thibaut.

 

Comment les résidents de la circonscription Ville-Marie-Sud-Ouest-Île-des-Sœurs, peuvent-ils participer pour trouver des solutions à la crise climatique ici et maintenant?

En venant rencontrer la candidate NPD, Sophie Thiébaut, pour élaborer ensemble un plan local de transition!

Tous les jeudis à 19h
|3 Octobre | 10 Octobre | 17 Octobre
01221 Charlevoix
Face au métro
Accessible aux fauteuils roulants.

 

Renseignements: Source : Corinne Bouve, bénévole pour la campagne de Sophie Thiébaut

514-573-6266 ou corinne.bouve@gmail.com

 

 

 

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Guillaume Francoeur, agent de communication et des médias :

514 970-1785 ou Guillaume.Francoeur@npd.ca

 

Parti Conservateur du Canada : Michael Forian (Détails à venir)

Détails à venir

Parti Libéral du Canada : Marc Miller (Nouveau contenu inclus)

Chères résidentes, chers résidents de l’Île-des-Sœurs,

Au cours des quatre dernières années, j’ai eu l’occasion de venir à votre rencontre à de nombreuses reprises et nous avons pu discuter ensemble de vos préoccupations.

En vous écoutant, j’ai pu constater que celles-ci rejoignent largement les priorités sur lesquelles notre gouvernement a travaillé depuis 2015.

De grands progrès ont été accomplis durant cette période.

Notre économie se porte mieux, plus d’un million d’emplois ont été créés et notre taux de chômage est le plus bas enregistré depuis 40 ans.

Près de 9 familles sur 10 ont pu profiter de l’Allocation canadienne pour enfants, qui a notamment bénéficié à quelque 12000 enfants chaque année dans notre circonscription.

Notre gouvernement s’est également engagé avec détermination dans la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement, un sujet qui je sais vous est cher, vous qui vivez dans un écosystème unique, qu’il convient de préserver pour les générations futures.

En 2016, un vaste Plan de protection des océans financé à hauteur de 1,5 milliard de dollars a été adopté et un éventail de mesures a été mis en œuvre pour protéger nos parcs nationaux et en faciliter l’accès.

Désormais, il n’est plus gratuit de polluer au Canada et de nouvelles mesures comme la lutte contre la pollution plastique, l’aide à l’achat de véhicules à émissions nulles ou le soutien financier à l’efficacité énergétique des immeubles et commerces viendront compléter ce dispositif.

Car bien des choses restent à faire. Si le gouvernement de Justin Trudeau s’est illustré dans des projets majeurs en matière d’infrastructures, avec la promesse tenue d’inaugurer cette année le nouveau pont Champlain par exemple (je profite de cette brève tribune pour vous remercier de la sagesse et de la patience avec lesquelles vous avez supporté les inconvénients liés à ce projet, pour le bien commun !), suivront bientôt les bénéfices d’un réseau routier et de transport collectif totalement repensé, efficace et adapté aux exigences du XXIème siècle, notamment avec la mise en service du REM.

Par ailleurs, d’autres projets essentiels, comme le Programme national d’assurance-médicaments, l’aide à l’accès à la propriété pour les premiers acheteurs et le soutien financier au développement du logement locatif abordable, ou encore la nouvelle allocation canadienne à la formation pour aider chacun à trouver un emploi et à progresser tout au long de sa vie professionnelle, requièrent la poursuite de l’engagement gouvernemental sur la durée.

Nous sommes sur la bonne voie, mais il nous faut continuer d’avancer, sans relâcher nos efforts. Je compte sur vous le 21 octobre prochain !

Parti Populaire du Canada : Jean Langlais (Nouveau contenu inclus)

Jean Langlais, bien connu dans l’industrie de l’audio professionnel (au Canada et à l’étranger), se présente pour représenter la circonscription fédérale de Ville-Marie – Le Sud-Ouest – Île-des-Sœurs. Jean s’engage à défendre avec vigueur vos intérêts et ceux de votre famille. Apolitique jusqu’à tout récemment, il est fermement convaincu de la nécessité de défendre les valeurs, la culture et le système de lois du Canada. Ce n’est pas un hasard si le programme électoral du Parti populaire du Canada repose sur les quatre valeurs fondamentales que sont la liberté individuelle, l’équité, la responsabilité personnelle et le respect.

 

Les deux questions principales qu’il voudrait souligner sont les suivantes:

 

Liberté d’expression

 

“La liberté de penser, d’exprimer et de mettre en pratique nos idées me tient à cœur et est actuellement menacée au Canada.

 

Sans liberté, il est impossible d’imaginer et de créer un avenir sans idéologie, sans dogme et sans intérêts particuliers. Ce que je souhaite ardemment, c’est un avenir dans lequel les informations ne sont ni censurées ni pré-éditées au bénéfice de quelques-uns, mais librement accessibles à tous ceux qui aspirent au meilleur avenir possible pour eux-mêmes et leurs concitoyens.”

 

 

 

 

Réforme de l’immigration

 

“L’immigration est une question délicate, car elle touche directement les individus et les familles. Il est bien connu que l’immigration est nécessaire pour que le Canada continue de croître et de prospérer. À l’heure actuelle, nos lois régissant l’entrée et le séjour des non-résidents ne sont ni respectées ni appliquées, ce qui constitue un fardeau pour les Canadiens et nos infrastructures. Le délai approximatif pour une décision de le CISR est de cinq ans et demi. C’est cruel pour la personne et sa famille qui cherchent à devenir Canadiens, et le nombre élevé d’immigrants proposés par les autres parties (350 000) crée des pressions sur le logement, l’emploi et notre infrastructure vieillissante. La loi de l’offre et de la demande crée une pression inutile et imprévue sur les Canadiens.”

 

Avant de travailler pour Sennheiser Canada (où il a multiplié par 30 les ventes de la société en 20 ans), il était directeur régional des ventes de l’est du Canada pour Sony Professional Audio. Auparavant, il avait travaillé comme technicien pour CBC à leur station de Frobisher Bay / Iqaluit. Depuis septembre 2014, Jean a consacré son temps et ses ressources à la création de YulHub, un centre dédié au partage de connaissances avec les artisans et techniciens, en donnant accès à un espace de production musicale à la fine pointe de la technologie à des personnes allant du débutant au professionnel, provenant de divers horizons et domaines.

 

Jean est bien informé des affaires mondiales et de la situation politique actuelle. Il a parcouru l’Amérique, l’Europe et l’Asie pendant 10 ans. Ses intérêts personnels sont variés et vont de la technologie aux affaires en passant par le leadership, la psychologie, l’économie et le son. Musicien amateur, Jean joue de la guitare, de la basse et des claviers. Il étudie actuellement la clarinette.

 

Vous pouvez suivre la campagne de Jean sur les médias sociaux suivants:

 

 

 

 

 

 

Jean Langlais, well known in the professional audio industry (both in Canada and beyond), is seeking federal public office to represent the riding of Ville-Marie–Le Sud-Ouest–Île-des-Sœurs. Jean is committed to vigorously defending the interests of you and your family. Apolitical until quite recently, he strongly believes in the need to uphold Canada’s  values, culture and system of laws. It’s no coincidence that the electoral platform of the People’s Party of Canada is based on the four core values of individual freedom, personal responsibility, fairness and respect.

 

The two major issues he would like to highlight are as follows:

 

Freedom of expression

 

“The freedom to think, express and put into practice our ideas is very dear to my heart, and is currently under threat in Canada.

 

Without liberty and freedom it is impossible to imagine and create a future unrestricted by ideology, dogma, and special interests. A future where information is not censored or pre-edited for the benefit of the few, but freely available to all who aspire to the best possible future for themselves and their fellow citizens, is what I fervently wish.”  

 

Immigration reform

 

“Immigration is a delicate issue as it directly impacts individuals and families. It is well known that immigration is needed if Canada is to continue to grow and prosper. At the present time our laws governing the entry and stay of non-residents are not being respected or applied, thus imposing a burden on Canadians and our infrastructure. The approximate time for a decision by the IRB is 5 1/2 years. This is cruel for the person and their family seeking to become Canadians, and the high number of immigrants proposed by the other parties (350,000) creates pressures on housing, employment and our ageing infrastructure. The law of supply and demand creates an unnecessary and unplanned pressure on ordinary Canadians.”

 

Before working for Sennheiser Canada (where he grew the company’s sales thirty-fold over a period of 20 years), he was the Eastern Canada Regional Sales Manager for Sony Professional Audio. Before that he worked as a technician for CBC at their Frobisher Bay/Iqaluit facility. Since September 2014 Jean has devoted his time and resources to the creation of YulHub, a center dedicated to sharing knowledge with developing musical artists, by providing access to a technologically advanced musical production space to people ranging from beginners to professionals, from various backgrounds and fields.

 

Jean is well informed on world affairs and the current political situation, having traveled throughout  the Americas, Europe and Asia over a period of 10 years. His personal interests are varied and range from technology, business and leadership to psychology, economics and sound. An amateur musician, Jean plays guitar, bass, keyboards and is currently in the process of  learning clarinet.

 

You can follow Jean’s campaign on the following social media:

Parti Rhinocéros : Tommy Gaudet (Nouveau contenu inclus)

Discours de campagne 2019

Cliquez ici pour voir la version de ce discours que j’ai livré au Brouhaha le 30 septembre. Je suis né en 1978, à Rouyn-Noranda. Vous fouillerez, y’en parlent aux nouvelles ces temps-ci. Un simple petit secret de polichinel qui vient de demander son dû de réalité. C’est parce que la Fonderie Horne, gloire du paysage Norandais depuis près de 100 ans, émet trop d’arsenic. Genre, on pensait que c’était juste assez d’arsenic, mais finalement c’est trop.

Je me souviens de certains après-midi, circa 1981, que je jouais dehors, dans la cours de notre maison, juste en bas de la pente sur la rue Laliberté.

À Rouyn-Noranda.

Il est arrivé quelques-fois qu’un gros nuage opaque venait en déboulant la pente. Ça roule bizarre ce genre de nuage, ça déboule à l’envers… comme…

Ma mère sortait nous demander de rentrer rapidement. On fermait aussi toutes les fenêtres. Sans paniquer, mais rapidement. Bin tight, le temps que ça passe. Je trouvais que ça sentait super bon! Pis c’était un show de boucane surprise! Mais…vous savez quoi? Récemment, on a découvert que y’avait trop d’arsenic dans la fumée de la mine.

 

Tant qu’à y être, faites une recherche sur le Lac Osisko.

Le mot pathétique, veut dire triste et drôle en même temps.

Ce que la mine a fait du Lac Osisko, c’est pas pathétique, c’est juste triste.

 
 
Jeune depuis 1963!
 
 

Y’a aussi une slam de mine haute comme trois étage qui fait un spot sacrément bizarre sur Google Map à l’est de Val-d’Or. Un bon kilomètre de diamètre de grosse slam chimique qui va rester dépourvue de vie pour un bon 5000 ans. Tu la vois pas, la slam de mine en y allant en char parce que la 117 passe un peu plus au nord.

 

AH! Mais le trou qui a fait déménager Malartic, une ville de plusieurs milliers d’habitants, 1 kilomètre au Nord, lui tu le vois. Bin, tu vois le mur de roches que de creuser ça a donné, mais y’ont même fait un beau belvédère pour que t’aille voir l’humanité littéralement déplacer des montages. Mais pas pour des causes comme guérir le cancer ou éliminer la famine. Les montagnes déplacées, c’est pour le profit là!

 

La cause environnementale, je suis pas mal né dedans, à Rouyn-Noranda en 1978. La même année que le premier documentaire de Richard Desjardins, qui traite de combien c’est weird que chaque employé de la mine aille droit à une job de peinture de char par année. Gratuit, payé par la mine. Sur le contrat.

Faut dire que les trous dans les bodys de char paraissent pas mal plus que des trous à l’intérieur des humains. Elle avait pensé à tût, la mine, même à faire que ça sentait bon…

 

Je me souviens des interludes. Tsé, avant que y’aille de la pub partout, y’avait des interludes à la TV pour tuer du temps. Des images, une toune…mon amour des instrumentaux planants vient sûrement de ça quelque part. Y’en avait une, interlude, en couleur, dans laquelle des pêcheurs arrangeaint une baleine. Une grosse MoFo de baleine bleue, couchée sur le ventre, flottant éventrée. Plus longue que le bateau plein de petits humains qui travaillaient à la dépecer. Je la trouvais tellement grosse. Les gars coupaient de grosses languettes de gras et mettaient ça dans des barils avec des gros crochets…

‘Gars du dépanneur ou astronaute’ que j’ai répondu la première fois qu’on m’a demandé la job que je voulais avoir quand j’allais être grand. Le gars du dépanneur jase avec tout le monde et peut travailler de la maison, et plus important, passe sa journée à checker la TV – je manquais plein de cartoons depuis que j’allais à l’école, cette situation était inexcusable…ça explique ceci.

Quant à l’astronaute, ça…c’était pour fourrer. Je le savais même pas, j’avais 5 – 6 ans, mais en rétrospective, je pense que c’était bien pour ça. C’était pour fourrer que je voulais être astronaute quand j’allais être grand. Ou une métaphore de ça. Mais c’est plus ou moins important dans le fond.

 

Bin j’ai appris en voyage que la Fonderie de Rouyn Noranda produisait trop d’arsenic, mais j’ai aussi appris que la fille des elfes de la vapeur est pro-Trump conspirationniste qui pense que George Soros est en train de mettre le monde à sa botte et qu’un coup que tu as ‘prit la pillule rouge’ t’es dans un autre monde duquel tu peux pu sortir et tu te dois de partager des statuts du fondateur de la Storm Alliance sur ton wall perso, vu que c’est ce qui ressemble le plus à une philosophie de calices d’elfes.

J’ai aussi appris que le con-fondateur de Vice, Gavin McInnes, s’est crissé un dildo dans le cul en ondes pour prouver un point ‘anti-liberals’. Tsé, pour nous narguer, nous, les progressistes.

Par principe, le gars s’est crissé un dildo dans le cul en ondes. Sur son show. Le néo-nazi d’Ottawa s’est crissé un dildo qui vibre dans le cul.

En ondes.

Par principe.

Pour prouver un point.

À nous, les progressistes.

 

La vie c’est compliqué. Moi ça fait 10 ans que j’ai réglé mon apport à la sphère politique, j’ai opté pour l’avenue qui me semblait la plus logique. Et aujourd’hui, grâce à mes puissants contacts au sein de la politique canadienne, je m’approche une fois de plus du pouvoir. Et pour bien aborder le tout, je veux recommencer la réflexion au début.

Je veux qu’ensemble, on reprenne le contrôle des émissions de la Fonderie de Rouyn pour qu’on y mette juste le bon dosage d’arsenic. Je veux qu’on reprenne contrôle de nos chemtrails pour qu’on y mette juste la bonne concentration de notre fluore à nous, pas celui des corporations qui agissent pour les reptilluminatis banquiers de la NASA d’Australie.

 

C’est pourquoi je vous demande de m’aider à démontrer au monde entier que l’humanité n’est PAS dominée par une force extérieure. Votez pour moi. Votez pour un humain confirmé qui sait qu’il n’est pas à la botte du système gangrené qui a pu permettre que les baleines assassinées soient remplacées par des pubs de fast food. Un candidat qui garantit qu’aucun elfe ne sera jamais admis au pouvoir, qu’aucun dildo n’ait été crissé dans un cul d’un éditorialiste pour rien.

Tsé, le gars a lui-même mit ça en ligne. Y’a un clip qui existe, du gars, rendu mini-riche parce qu’il a une tribune depuis laquelle propager des idées qui s’illustrent merveilleusement en se crissant un dildo dans le cul.

 

Je vais d’ailleurs vous prouver que je suis humain de ce fait… voyez, mes pupilles restent rondes. Je ne suis pas un reptiluminati de la Nasa qui vient nous manipuler les glandes pinéales avec NOS chemtrails.

 

Dans Ville-Marie Le centre Sud – Ile des Sœurs, votez Tommy Gaudet, enfin, un candidat humain.

Pour en savoir plus sur les façons de voter :

Publications récentes sur les élections 2019

L’espoir de changer les choses

L’espoir de changer les choses

Liana Canton Cusmano défend les couleurs du Parti vert du Canada. Préoccupée par les changements climatiques, l’embourgeoisement et l’itinérance, Liana Canton Cusmano se lance en politique avec le Parti vert du Canada dans la circonscription de...

Débat entre avocats à venir

Débat entre avocats à venir

Le Barreau du Québec s'associe au Barreau de Québec et aux deux Jeunes Barreaux de Québec et de Montréal pour rassembler des représentants des principaux partis politiques de la campagne électorale fédérales. Tous sont avocats de formation. Marc Miller représentera le...