L’épicier Robert Bellemare, Personnalité d’affaires de février

Par Robert Leduc

Robert Bellemare, propriétaire du marché d’alimentation Métro Bellemare sur la rue de l’Église à Verdun, est tout un créateur d’emplois. Son personnel a doublé au cours de la dernière année, passant de 75 à 150 employés, dans un magasin entièrement rénové et agrandi par l’intérieur.

Choisi Personnalité de février du Regroupement Affaires Verdun (RAV), il vient en effet d’investir quelques millions de dollars dans une grande remise à neuf de son magasin, sans nouvelle construction, et cela, tout en continuant à servir sa clientèle grandissante, malgré l’ampleur du chantier.

De père en fils… en filles
Robert Bellemare est né à Verdun et a été élevé dans le magasin de son père. Depuis qu’il est tout jeune, il vit ainsi au rythme du commerce d’alimentation. Il en a fait sa vie, sa passion, son métier; des valeurs qu’il a su transmettre à ses enfants.

Robert Bellemare, propriétaire du Métro Bellemare, a été choisi Personnalité d’affaires de février.

À ce propos, les deux filles de Robert, Mylène et Manon, sont des partenaires d’affaires égales au paternel dans la gestion des quatre magasins Métro Bellemare dont ils sont propriétaires, soit deux à Brossard, un à Saint-Hubert et celui de Verdun, acquis de la famille Joannette en 2008. Et père et filles ont un autre projet dans leur mire pour une cinquième épicerie Métro qui pourrait voir le jour prochainement, à Verdun ou ailleurs.

Mylène écoute les propos de son père en cours d’entrevue. Les nombreux souvenirs d’enfance dans les rues et quartiers de Verdun reviennent facilement à la mémoire de Robert. Sa fille en connaît plusieurs mais elle en apprend d’autres, avec plaisir et fierté.

Pour Mylène Bellemare, qui répond aussi pour sa sœur Manon, «travailler avec son père se fait naturellement, dans l’harmonie, la bonne entente et la même vision». Le papa renchérit et ajoute: «Faire ce que l’on aime, c’est ce qui est le plus important. On travaille en équipe, en famille. Ma relève, ce sont mes filles qui l’assure et c’est encourageant». Mais notre épicier, souriant septuagénaire qui respire la santé, n’entrevoit pas la retraite.

Un peu d’histoire
D’abord membre de la bannière Richelieu depuis 1957, c’est en 1962 que la famille Bellemare, première génération, a joint le groupe Métro. Aujourd’hui, Robert et ses filles sont de prospères épiciers affiliés à cette grande entreprise alimentaire québécoise.
Dans l’attente de l’ouverture d’un cinquième magasin, les quatre marchés Métro Bellemare actuels embauchent au total 450 personnes. Comme on l’écrivait en introduction, Robert Bellemare (et filles) sont vraiment de bons créateurs d’emplois.